Alchimie

Nommer les choses, essentialité des noms, les lier et les relier, puis laisser agir, le temps d’une pause. Rien ne sert autant pour mieux les retrouver. Ajuster ici ou la, leur composition, puis les décomposer afin de les savourer, un à un. Mais qui parle ? Ce qui est lancé est lancé et ce qui court, court… Il nous arrive de trembler d’une indicible émotion devant la Beauté, mais est-ce émotion que de retrouver ? Joie et reconnaissance. Notre corps, un assemblage harmonieux, prodige essentiel d’une juste parole. Combien de temps pour se défaire d’une illusion ? Combien de temps pour que l’Amour devienne un or pur ?

L’intellection d’une vision, au sommet d’un fleurissement, quand, du soleil, l’effluve d’un pressentiment, celui que l’on soulève précieusement, dans la grâce et le chérissement. Voici que l’instant parle ; voici que les mots cognent si fort qu’ils nous arrêtent au bord de l’eau : extinction ! Surgissement d’un miroir, puis d’un autre, et l’univers entier entre en collision avec ses multiples reflets. Alors, la main s’attarde lentement et fait du prodige, de dérive en dérive, le plus grand signe qu’un cœur aimant puisse manifester. Le parfum d’un étang, le soleil dansant, les feuilles translucides, le chatoiement d’une saison d’effacement. Pour que les yeux voient, il faut ne plus voir. Pour que les oreilles entendent, il faut que les oreilles n’entendent plus. Pour toucher chaque chose, il faut ne plus toucher. Ainsi est le secret d’un regard qui se pose, après avoir longtemps tout délesté. Dilution d’une intellection. Extatique révélation.

16 réflexions sur “Alchimie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s