Liang 亮

Malgré son jeune âge, elle portait son petit frère sur le dos. Du champ, il lui fallait rapporter quelques racines, peut-être des navets, de quoi faire un bon bouillon avec du gras de poulet. Petit frère dormait bien au chaud tout contre elle, rassuré par le balancement régulier de son corps. Quand elle croisait Liang […]

Femme

La plume est incisive des lucidités que l’on préfère taire quand la femme délivrée du narcissisme, des volontés de plaire, de son abîme, quand elle s’extrait des mains du marionnettiste, en elle, en ses jougs inopportuns, quand son âme s’épure des luttes sans fin, quand la parole volubile des babils s’étourdissent des asservissements du corps […]

Liang 亮

Elle était de grâce, sans l’avoir cherchée, ses vêtements bien usés, de campagne que l’on avait courue sans se lasser. Les cheveux ruisselaient sauvages, au vent, emmêlés de poussière, de sable fin et des rosées de cascades, le visage de glaise séchée ; elle enfilait les ouvrages, brodait sur les coussins des paysages. Tu vois […]

Liang 亮

Quand Liang restait des heures durant, le nez dans ses livres, elle commençait par tourner tout autour de lui, d’abord en faisant de grands cercles silencieux, puis, face à son inertie, elle finissait par pousser de bruyants soupirs, des soupirs de plus en plus profonds et même orageux. Quand elle était d’humeur taquine, il lui […]

LIANG 亮

Pourquoi lis-tu tous ces livres, Liang ? As-tu trouvé quelque chose dans ces minuscules tâches noires qui grattent tant de belles et fines pages blanches ? Tiens ! regarde, j’ai vu passer dans le ciel des phrases.

Steppes

Sur les steppes où souffle le vent durant de longues décennies, quand les herbes courtes côtoient le ciel caracolant, l’âme est ivre du regard. Les chevaux frôlent du sol les sabots qui résonnent : l’impétueuse présence ! Les yeux se sont plissés et fusionnent avec l’éternel chant. Entends ! La voix poursuit languissamment le silence […]

Combat

Le soubresaut de ton corps ne désire pas s’extraire des fougères de tes nuits et l’ombre menaçante est semblable au dragon qui poursuit sa chimère, et c’est bien lui qui rêve de l’épaule adjacente, où repose sa tête tremblante. Quand le soleil brûle de mille feux, triste et ravageur incendiaire, il vient de ses yeux […]