Pulsation

Il était en moi, la chair intense et il était en moi, l’impalpable. Il était en moi, mes épis de blé, le jonc des rivières, le froissement du vent, la course effrénée dans les arbres. Il était en moi, dans le ciel insaisissable, les nuages fuyants sur les côteaux, la fleur des champs et même dans le mille-pattes. Il était en moi, la solitude transie, la danse des lucioles dans la nuit, son absence interpellant dans la clameur de mon âme. Il était en moi, dans les battements de mon cœur, dans le souffle suspendu, l’instant de lui-même, les ouvertures poignantes qui font d’un épouvantail, l’alarme d’un homme. Il était en moi, partout, cet inconnu, et je longeais certains châteaux de sable, rêveuse incertaine, dans les buissons et les marécages. Il était en moi, dans les brumes du langage, les mots incisifs et les orages. Il était en moi, à mon flanc, les forces vives de mon Amour. Il avait les formes improbables des lunes, des puits d’étoiles, du suc sur nos lèvres-cristal, les planètes lointaines, les constellations d’un fulgurant espace, et même dans les chants de nos dérives. Il était en moi et je le vis avancer parmi les multiples ombres chinoises. Il vint vers moi qui ne comprenais pas. Mais il était en moi, dans les élans de mes bras, dans les pulsations de l’accueil, puis, il était en moi, quand il vint vers moi, encore. Peut-on revenir à la vie, quand cette vie-là a fait de nous ce cœur qui bat ? Quand le monde tient dans la semence de notre souffle ? Quand la Beauté se révèle à certains basculements de nos pas ?

**********

Peinture de Albert Lynch

2 réflexions sur “Pulsation

  1. Depuis que je t’ai vue, ébloui par l’éclair,
    Mon œil s’est voilé d’un mirage ;
    Je regarde sans voir, ou je ne vois dans l’air
    Flotter qu’une forme, ta douce image ;

    Le jour, tout éveillé, je songe ; et, dans la nuit,
    Comme un feu follet qui se lève,
    Cette image, la tienne, apparaît, et me suit
    Au plus profond de mon âme et de mon rêve.
    (Henri-Frédéric Amiel, La part du rêve, 1863)

    Henri-Frédéric Amiel

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s