Musicien 音樂家

Je rencontrai le musicien assis sur le sol défriché de son âme. Il chantait la solitude de quelques vieux refrains venus d’Orient. Je le rejoignis en silence.

Jamais ne me quitte, Ô voix !
Comme tu perces mon cœur transi,
J’ai marché longtemps jusqu’à toi,
Eperdue de nuit,
Comment puis-je te quitter alors ?
Sur les versants fleuris du passé
La neige danse encore,
Jamais ne me quitte, Ô voix !
L’éternité parle de ma langueur,
Qu’as-tu fait de moi ?