La fauvette

Certains silences tranchent avec le chant de la fauvette. Plus fidèle que la constance, sur un arbre qu’abritent des connivences, de ma fenêtre, je fais le guet et quand vient le vent souffler à bras levés sur l’espace d’un feuillage en transe, je frémis de voir la fauvette s’envoler.

Complainte d’un saule pleureur

Je m’étonne, qu’ayant bu au vin des mots, les hommes nourrissent encore de l’amertume. Nous ont-ils donc menti ? Ont-ils volé au ciel les fragrances d’un raisin qui ne leur était pas encore destiné ? Qu’ont-ils fait si ce n’est recracher la vie qui les cueillit comme une sœur aimante, infaillible et constante ? Ont-ils […]

Mouche

La plus belle chose qui soit, est sans doute la plus simple, dans l’infinité d’elle-même, comme une sorte de douce tourmente faisant frémir les longs jours d’été, quand le monde disparaît dans l’éclipse des symphonies stellaires et que durant le jour, la mouche bourdonne sans discontinuité, alors que la seconde se suspend à la sève […]

Vin noir

L’azur baigne en ton regard,Il ne s’est point couché.J’ai veillé, puis j’ai marché,Nourrie des espaces d’un vin noir,Les étoiles, les ai toutes avalées.Dans les mers pacifiées,Quand au vert de ton espoirLes pas de ton silenceM’ont tenue éveillée.Vivant de ta présence,Buvant à ton absence,A l’olivier et la vive amarante,J’ai épousé les lueurs d’un figuier,Le tilleul qui […]

Le mélèze

L’oiseau aux ailes d’or vint caresser l’oiseau aux ailes d’argent et je vis le mélèze se dresser fièrement, puis se balançant, comme frôlant l’étendue diaphane de la lune.

Le puits

Il est des mots qui tremblent interminables d’écho et c’est dans le bouquet jaillissant en verbes éclos que le puits fait son apparition. L’âme les reconnaît en la mémoire ineffable et subrepticement, l’on n’écorche aucun tronc, ni arbre venus depuis les cimes qui s’étreignent insondables, car l’âme encore les connaît quand bruissent les gouttes sur […]

L’arbrisseau

Un arbrisseau sur la plante des pieds, comme une aventure et mille questions qui deviennent les ponts du monde entier. L’âme n’a pas de frontière et pourtant, et pourtant, enveloppée de perceptions diverses, elle marche droit sans sourciller. Elle parle et l’instant s’est s’émerveillé, seconde inaltérée qui est goutte de joie et sur le petit […]