Je Te salue, Divin Joyau

Namaskar !

Il avait broyé son âme,
L’avait maintenue dans le noir océan,
Le fracas des pluies déversées sur le cœur,
L’avait broyée durant des heures,
Que dis-je !
Elle avait manqué de souffle,
Il lui tenait la tête au creux des vagues,
Alors qu’elle ne se débattait plus,
Gisait dans le silence,
Les flots s’étaient tus,
Elle regardait les algues,
Elle respirait dans l’eau,
Il avait ri implacable,
Mais elle avait lâcher-prise,
Elle mourait lentement,
Le cœur vide,
Le sang, telle une flamme,
Puis, s’extasia soudain de la mort,
Déchiquetée sur les récifs,
Ramassa les lambeaux,
Il avait tourné le dos.
Sur les hauteurs,
Elle avait levé les bras,
S’était mise à rire,
Les oiseaux sur l’épaule,
C’était, il y a cent ans,
Mille ou plus,
Elle avait surgit de l’eau,
Posée et calme,
La vie était son arme,
La beauté, son flambeau,
La mort sa victoire,
Elle avait vu les assauts,
Des écueils, ces ourlets,
Elle avait confié aux arbres,
Ces soupirs exhalés,
Les peines démesurées
Mais, elle avait crié :
Tout être humain est un joyau !
En lui battent des réserves de Joie.

Namaskar ! Namasté ! Salut ! Salem !

Publicité

4 réflexions sur “Je Te salue, Divin Joyau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s