Aimer ou ne pas aimer, telle n’est plus la question

Chers amis,

Pour être en accord total avec mon être, j’ai supprimé le bouton « like » car, je n’écris pas pour cela. J’écris uniquement par amour. J’écris pour le partage. Si « aimer », c’est attendre, alors ce n’est pas aimer. Mon véritable souhait est de vous aimer sans besoin d’être aimée par un bouton. L’Amour et le partage sont une lumière. Lumière et paix. De même, vous lire est aussi un partage mutualisé. Merci chers amis.

Béatrice

Publicité

34 réflexions sur “Aimer ou ne pas aimer, telle n’est plus la question

    • Je suis heureuse de susciter du désaccord, car, il en faut, sans doute. Je ne parle pas des autres, mais de ma résolution qui fait partie de mon être. Je ne critique personne : c’est un engagement intérieur. Merci beaucoup, très cher. Vous êtes le bienvenu et je vous salue de tout mon cœur.

      J’aime

  1. Chère Béatrice, surtout et d’abord je suis tellement heureuse de te retrouver !!
    Il est vrai que la fonction « like » est signe de paresse, paresse de pensée et de de formulation en ce qui me concerne
    Car bien souvent la puissance d’évocation de tes mots jaillis d’une source ineffable me dépasse, plutôt ai-je l’impression de me tenir sur la pointe des pieds, bras tendus et doigts ne parvenant qu’à effleurer le ciel du message que tu transmets si généreusement
    Alors que dire/non-dire que ce « like », signe d’ impuissance mais tu as raison, sans doute que même un simple « merci » serait plus vrai et plus juste
    Merci Béatrice

    J’aime

    • C’est exactement, chère Hedwige ce que je ressens pour la vie… Effleurement indicible, je marche tout doucement…
      Merci pour ces bons mots qui me révèlent ta profondeur, bien que je sois déroutée par les livres que tu exposes, très bien au demeurant. Un paradoxe inouï.

      Aimé par 1 personne

    • Je m’en passe et je suis heureuse de n’être pas liée à cela, une fois pour toute. 🙂 Merci Ahmed. Ta vision des choses est certainement pure. J’aime être affranchie de toute cette pratique. Je me promène sur les blogs sans être servile. J’y vais librement. Ce qui compte c’est de donner sans demander rien en retour. C’est très important. Merci encore pour ta présence.

      J’aime

  2. Un doigt sur une touche,
    (c’est comme ouvrir la bouche)….
    et voilà qu’un petit coeur s’anime
    – petit geste anonyme –
    Petit soleil, petit rayon :
    j’aime, j’adhère…
    partage et solidaire….
    Es-tu malgré tout aimée
    quand on appuie sur le bouton ?
    je privilégie ainsi
    de plus amples commentaires
    par sympathie
    – pourquoi le taire – ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s