La centième

The hundredth Rose,
Of Love, frozen with cold,
Suddenly flared up.

Its perfume spoke to me for a long time. It was, however, a single moment. Its memory became my torment and my joy.

La centième Rose,
D’Amour, transi de froid,
S’embrasa soudain.

Son parfum me parla longtemps. Ce fut, pourtant, un seul instant. Son souvenir devint mon tourment et ma joie.

Publicité

17 réflexions sur “La centième

  1. Pingback: La centième | Art et Semence – le blog de Daniel Milan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s