Belette

Si la belette, Dame Schöntierlein, nous prête bien d’étranges intentions, c’est qu’à la lumière de nos enfantillages, elle crie presque au désespoir, mais, te rends-tu compte de son étrange propos, arrondi aux angles de sa solitude ? N’aie crainte de voir son petit museau, car dans le fond, elle se détourne des allocutions douteuses. Dans les plaines, au loin, elle s’en va quérir une force mystérieuse auprès du sieur Bison de Péonie. A lui, elle doit tout, même de courir énergiquement, sans éprouver la fatigue. Mais, après de bien longues années de mûrissement, la belette sait remercier ce qu’il advient en dépit des querelles anciennes. Auprès de Bison, Belette a appris la force tranquille des certitudes qui donnent à l’âme, une paix incommensurable et surtout inébranlable. D’où lui vient-elle ? Dans la blanche couverture de nos âmes endormies, le diamant d’une épopée a conquis la grâce, et je vous conte ici, un peu de sa douce beauté. Ne l’oubliez pas ! Son regard s’est exercé depuis une autre rive. Il enveloppe les gens esseulés.

9 réflexions sur “Belette

  1. La Belette entrée dans un grenier
    Damoiselle Belette, au corps long et flouet,
    Entra dans un Grenier par un trou fort étroit :
    Elle sortait de maladie.
    Là, vivant à discrétion,
    La galante fit chère lie,
    Mangea, rongea : Dieu sait la vie,
    Et le lard qui périt en cette occasion !
    La voilà, pour conclusion,
    Grasse, mafflue et rebondie.
    Au bout de la semaine, ayant dîné son soû,
    Elle entend quelque bruit, veut sortir par le trou,
    Ne peut plus repasser, et croit s’être méprise
    Après avoir fait quelques tours,
    « C’est, dit-elle, l’endroit : me voilà bien surprise ;
    J’ai passé par ici depuis cinq ou six jours.  »
    Un Rat, qui la voyait en peine,
    Lui dit : « Vous aviez lors la panse un peu moins pleine.
    Vous êtes maigre entrée, il faut maigre sortir.
    Ce que je vous dis là, l’on le dit à bien d’autres ;
    Mais ne confondons point, par trop approfondir,
    Leurs affaires avec les vôtres.  »
    Jean de la Fontaine

    Aimé par 2 personnes

  2. Pingback: Belette | Art et Semence – le blog de Daniel Milan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s