公案, gōng’àn

Sagesse d’une tortue

Dans les lieux les plus sombres, une lumière peut grandir.

當寺廟太亮時, 祈禱是一種嘲弄

Quand les temples sont trop éclairés, la prière est une parodie.

有四條腿,但只有一棟房子。

La tortue possède quatre pattes, mais n’a qu’une seule maison.

Publicité

9 réflexions sur “公案, gōng’àn

  1. Pingback: 公案, gōng’àn | Art et Semence – le blog de Daniel Milan

  2. Pingback: 三人同行 | Pays de poésie

  3. Pingback: Trois disciples font des glossaires | Pays de poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s