L’éternité

Les personnages se sont tous alignés les uns auprès des autres et forment étonnamment un rang d’une grande netteté. Leurs vêtements, une sorte de combinaison, sont identiques : d’une couleur assez pâle, à mi-chemin entre le blanc et l’ocre, le tissu, un doux coton. Leur visage ne présente aucune espèce de singularité si ce n’est que tous ces personnages se ressemblent. Ils sourient hébétés d’être là. Sans que nul ne décèle ma présence, je suis cachée derrière un voile blanc, je vois arriver une délégation, celle-ci toute vêtue de noir. Mais, contrairement aux autres, cette délégation n’a pas de visage. J’ai beau essayer de comprendre, à la place, il y a un vide, un trou béant. Néanmoins, comment le dire ? Ce vide me semble tout de même être un visage. Ce vide exprime, je le ressens très vivement, une impression de froidure et de dévastation. J’ose à peine respirer tant je crains que l’on me découvre. Voici que ces sombres spectres s’emparent de la main des personnages du début et les tirent vers eux comme pour les engloutir. Je ne me sens pas du tout à mon aise et j’aimerais soudain que ce décor disparaisse. Mais je ne peux échapper à ce lieu, tout comme je ne peux être indifférente à la scène qui se déroule sous mes yeux. Je décide de faire un pas vers eux et de sortir de derrière ce voile blanc qui me cache. C’est alors que je sens une main se poser sur mon épaule et comme je me retourne brusquement, j’entends que l’on me murmure : non ! ce n’est pas le moment. Tu as tout le temps. Ce temps est l’éternité. Alors, je compris que ce que nous vivions était un temps imaginaire, tandis que le temps réel était autrement différent.

3 réflexions sur “L’éternité

  1. Pingback: Ornithocalligraphe | Pays de poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s