Cœur 心

Mille tourmentes,
Jusqu’aux rives infernales,
Et la tourmente est insigne
A notre âme éprouvée.

Sans le dévastation,
Les ruines sont une épouvante,
Quand au-dessus de la mêlée,
La vie est brûlante de sérénité,

Car, de traverser un pont,
L’homme s’échappe,
Il n’a plus peur d’aucun démon,
Le cœur est sa réalité.

Publicité

3 réflexions sur “Cœur 心

  1. Pingback: Notre corps est un arbre | Pays de poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s