La vraie conquête

Le prodige de la poésie c’est précisément de laisser la poésie de la vie s’emparer des mots. Un jour, j’ai dit à un homme qui nous faisait visiter une très belle et gigantesque propriété : nous ne venons pas ici en conquérant. Nous venons ici pour réapprendre. C’est à la terre de nous instruire. C’est à la vie de nous dire. Nous avons assez pris. C’est à notre tour de nous laisser prendre. C’est à nous de nous laisser inviter. Je ne veux plus jamais prendre. Je veux apprendre et me laisser prendre.

2 réflexions sur “La vraie conquête

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s