Roitelet

Dépossédée de soi-même, repossédée par ces dispositions de n’être jamais possédée, voilà une étrange suspension qui nous interpelle et qui balaie d’une main toutes nos possessions. Une fois que le tableau est achevé, l’instant d’après n’existe pas, le tableau, littéralement s’évanouit et l’âme de soulever des montagnes, les effleurer aussi quand le roitelet brise avec le bruit et révèle l’instant d’éternité.

Une réflexion sur “Roitelet

  1. Pingback: Courte promenade | Pays de poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s