Fragilité

Fragilité du faon aux yeux humides,
Votre voix qui frémit dans le creux
Des charmilles, homme des rocailles,
Vos longs cheveux flottants qu’illuminent
Les frondaisons et le bruissement généreux,
Du cœur perdu dans les moindres détails
D’un univers à peine éclos et qui pourtant nous domine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s