Mouche

La plus belle chose qui soit est sans doute la plus simple, dans l’infinité d’elle-même, comme une sorte de douce tourmente faisant frémir les longs jours d’été, quand le monde disparaît dans l’éclipse stellaire et que durant le jour, la mouche bourdonne sans discontinuité, alors que la seconde se suspend à la sève d’un étonnement exalté. Entendez-vous l’éclatement des bruits qui vous font rire et vous donnent à l’entière liberté ? La chose la plus simple est d’être, immobile dans l’arbre de tous vos mouvements et que la vie joue dans les branchages et que vous vous envoliez.

7 réflexions sur “Mouche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s