Le monde rêve

Le monde rêve,
A rêver derrière un rideau de sable,
Emmuré de lichen, de beauté naturelle,
Bien souvent coupable,
Puis de joie sans trêve,
Quand le piano s’en va,
Sur les marges de la grève,
Entends-tu le rêve,
Désormais uni à toi ?
Sur les ailes de notre sommeil,
Nous irons par deux,
Comme les touches légères,
Suspendus, aux douceurs incertaines,
Évitées, comme de notre émoi,
Le monde rêve,
Je sursaute des étreintes,
Noyée dans le rêve,
D’un certain matin,
Quand tu murmures sans fin,
L’indécise querelle,
La brume de ton parfum,
Au pied des jeunes boutures,
Ton poème, sans contrainte,
Comme une aube nouvelle
Ma douce parure,
Je cherche ta main.

Publicité

Une réflexion sur “Le monde rêve

  1. Pingback: Menu plaisir | Pays de poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s