Vin noir

L’azur baigne en ton regard,
Il ne s’est point couché.
J’ai veillé, puis j’ai marché,
Nourrie des espaces d’un vin noir,
Les étoiles, les ai toutes avalées.
Dans les mers pacifiées,
Quand au vert de ton espoir
Les pas de ton silence
M’ont tenue éveillée.
Vivant de ta présence,
Buvant à ton absence,
A l’olivier et la vive amarante,
J’ai épousé les lueurs d’un figuier,
Le tilleul qui m’enchante,
Le pin et le majestueux châtaignier.
Dans le jardin de l’Olympe,
Coulent de fraîchissants ruisseaux.
Ton âme a embrassé notre union
Sur les rives d’un fleuve glorieux,
Au-dessus d’un éclair légendaire
Le souffle aigu d’un épervier qui monte
Rougeur limpide du soir,
Tout le vaste écho d’un monde.

Publicité

5 réflexions sur “Vin noir

  1. Pingback: Vin sur vin | Pays de poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s