Correspondances XXIX

Cher,

Le soleil atteint son paroxysme et bascule singulièrement au zénith de la nuit, prégnance de la lune réceptive. Quand nous jouions des heures entières dans la chambre, ma sœur et moi, l’enthousiasme quasi féerique élargissait les murs tandis que le pouvoir de la compénétration, celui de la présence, augmentait nos perceptions. Nous basculions alors toutes deux dans cette complice et magistrale intensité de l’instant. Il nous capturait et nous relâchait très tard le soir. Nous semblions redescendre, comme hébétées. Chaque seconde devenait l’univers agissant jusque dans les plus petites cellules de notre corps et le temps semblait se dissoudre en cette apnée. Respirions-nous encore le même air ? Je m’envolais sans pourtant perdre un seul instant de ma pleine lucidité. Il ne s’agissait pas d’imagination. Si je suis strictement honnête, je reconnais volontiers qu’il s’agissait plutôt de quelque chose qui se révélait à nous, avec cet accueil enchanteur que l’enfant saisit sans fioriture, sans détournement. Quand nous finissions par rejoindre nos parents ainsi que nos frères, je n’osais plus simplement parler de peur de rompre le charme. Je mangeais en douceur le repas du soir et observais les grains dilatés du pain. J’étais en cette vague qui me submergeait complètement et devenait mon écho résonant aux quatre coins du monde. Savez-vous qu’un jour, l’écho nous revient avec la maturité qui n’a jamais trahi l’enchanteur ? Je pense que la poésie nous invente et non le contraire. Elle nous enseigne et élargit sans cesse notre écho intérieur. L’origine est le poème qui touche à l’origine. Si vous écoutez le poème, il ne vous trompe pas. Le poète est l’écho du poème. Il en est aussi son témoin.

Bien à vous,

Votre B.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s