Instantanéité

L’instant ne fut pas commandité,
Il vint en silence,
Cueillir,
Un moment de prévenance,
Il fut surpris,
Puis s’arrêta.
A la cime d’une montagne,
Les arbres tinrent le discours,
Qu’évoqua le chambellan des bois,
Mais sieur, que s’est-il donc passé ?
L’instant est né d’instantanéité.
Détaché, vous en conviendrez
Le reflet est pourtant roi.
Quel est donc ce langage ?
De l’absurde est devenue écuelle
Qui aux quatre vents soudoie
Quelques ribambelles
D’éloges d’autrefois.
Mais pourquoi parlez-vous ainsi ?
Ce n’est pas moi qui parle
Mais l’instant est né d’instantanéité.
Ah ! Je vois.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s