Semblable rêve 相似的夢想*

Vient-on semblable
Vient-on, semblable rêve
Mais qui donc nous défroisse,
Du rêve abîmé,
Et qui donc nous y soumet ?
Qui donc dont la main à peine,
Me donne à son toucher,
Et qui donc fait souffler les arbres,
Et qui emplit mes poumons ?
Qui donc fait voyager les nuages
Et qui fait que les mots se soient envolés ?
Vient-on semblable,
Quand le ciel danse,
Quand le chant est vent primesautier ?
Vient-on semblable, Ô mon doux tourment
Vient-on plié par ce déchaînement ?
Et quand je pense quand je pense,
Je vole je vole vers l’amant
Et quand je pense et quand je pense
Je ris puisque rien ne m’a arrêtée.
Vient-on semblable,
Oh ! vient-on semblable,
Dans les rosées aux herbes folles,
Que je n’ai jamais quittées,
Que je n’ai jamais quittées,
Que je n’ai jamais quittées

*Prononciation : Xiāngsì de mèngxiǎng

Une réflexion sur “Semblable rêve 相似的夢想*

  1. Pingback: 昆虫夢 | Pays de poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s