Aujourd’hui 今天 (Jīntiān)

Ne me demande rien
N’attends rien
Il est parti le temps du verbiage
Sur les cimes
Envolé
Au cœur de l’alchimie
Le corps aborde le rivage
Il fait de toute seconde
L’entente d’un autre âge
Et c’est parce que tu balbuties
Que tu ne saisis pas mon âge.
J’ai fini depuis longtemps
Aujourd’hui
Il n’est plus aucun besoin
Au Zénith, mon âme voyage
Elle a cessé d’appréhender
Ce qui réduit la plaine aux sillages
Mais combien
Porteuse des autres reliefs !
Je t’ai vu passer,
Je t’ai vu aimer,
Sans hésiter.
Maintenant,
Je suis dans les yeux,
De l’amoureux,
Maintenant,
Quelque chose,
Qui rit des conflits,
Abîme au présent,
Et si je suis partie,
Me voici arrivée
Dans l’inachevé de nos saisons,
Quand de notre évasion,
Elle voit l’horizon
Perdue de longueur,
Aujourd’hui,
L’infini ,
Demain n’a plus d’heure,
Hier est un leurre,
Ici, n’a jamais lieu
Toujours est une demeure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s