La Vie 生活 (Shēnghuó)

Vie mêlée,
De nos instants,
Quand fugace,
Le souffle,
Nous parle de vérité,
Quand même,
Se lisse un monde,
Le sage avance,
Au-dessus de la ronde,
Morcelée,
Qui chavire,
Des étreintes,
Il se tient droit,
Parce qu’il sait l’humanité,
Au coin d’une rue,
L’éternité,
N’oublie pas !
Il a croisé ton chemin,
Et la mort ne tremble pas,
Elle s’offre avec la vie,
A la lueur d’un tabernacle.
Sens-tu ?
L’amour s’efface,
Devant l’improbable,
Puis revient,
Comme réalité,
Souvenir ineffable,
Sourire du corps abandonné,
Le temps s’est arrêté,
Quand la présence,
Est un visage de lune,
Dans l’indifférence,
L’âme impavide,
S’élance,
D’avoir aimé,
Bien aimé,
Le silence,
Et le cœur,
Sans peur,
Joue sans se consumer,
Près de l’âtre,
Quand tu vins à passer.

Publicité

Une réflexion sur “La Vie 生活 (Shēnghuó)

  1. Pingback: 春日醉起言志 | Pays de poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s