Les univers

A l’écorchure de la beauté poignante, l’émotion nouée de sanglots, épris d’amour voit passer durant une seconde, et rien d’autre, un rayon de lumière qui danse. Le cœur est pris en otage, puis étonné, il entend la voix lui murmurer : qu’est-ce donc que cette puissance qui donnent aux mots dilatés, la sève de nos jours ? Et qu’est-ce donc que ces sens qui vibrent des univers quand le monde éclot comme éclot la bouche et nous dit les simples choses, et nous dit ce que l’on apprend à poser sur l’évidence, au balancement du cosmos, géométrie de la ferveur et c’est bien le cœur qui appréhende le chant, ces myriades de notes, qui pleuvent encore sur les mots de l’offrande.

2 réflexions sur “Les univers

  1. Pingback: Univers-­bulle | Pays de poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s