L’interstice

Voici que les violons de tes mots graduels m’étourdissent et voici qu’en ce phrasé, les voix les plus improbables s’assagissent sur les notes imprécises d’une joie effusive et lors que la marée ascendante des lunes vole en éclats, je vois la beauté surgie sur le chemin, cet interstice, et devenir le regard que l’on n’oublie pas.

Publicité

2 réflexions sur “L’interstice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s